Lien

Dés le IXème siècle, les textes signalent que l’abbaye Saint Bénigne de Dijon dispose de possessions à Salmaise et que le seigneur du lieu en est l’avoué.

En 1013, Humbert, sire de Salmaise donne l’église Notre Dame (distincte de la chapelle du château, dédiée à Saint Marc) à l’abbaye de Saint Bénigne pour y accueillir des moines.

Cette donation est accompagnée de revenus et elle est suivie d’autres dons qui consolident la richesse du prieuré.

Cette sollicitude semble s’expliquer par l’influence d’Halinard de Sombernon, moine à Saint Bénigne en 1016, puis prieur en 1027 et enfin abbé en 1031 à la mort de Guillaume de Volpiano.

Cette richesse et « la tutelle » de Saint Bénigne expliquent la qualité de l’église nouvelle reconstruite vers 1035 et dont  subsistent le transept et le choeur.

 

Retour ⇐